Les aliments surgelés réduisent le gaspillage alimentaire

Les aliments surgelés réduisent le gaspillage alimentaire

Les aliments surgelés réduisent le gaspillage alimentaire

Saviez-vous qu’un tiers de tous les aliments est gaspillé* ? Et que les aliments surgelés représentent l’une des meilleures solutions pour réduire le gaspillage alimentaire ? Vous serez surpris de voir à quel point les aliments surgelés peuvent changer la donne.

Les produits surgelés permettent de réduire le gaspillage au moment de la pêche ou de la culture, du transport et même de la préparation du dîner chez soi. Les aliments surgelés produisent en outre beaucoup moins de déchets ménagers.

Ils ont une durée de consommation plus longue, n’ont pas besoin d’être découpés et préparés et peuvent être utilisés dans les quantités désirées.

Des aliments pratiques et de qualité toute l’année

Le poisson et les légumes sont pêchés / récoltés puis surgelés à maturité, ce qui vous permet de profiter d’aliments de qualité quelle que soit la saison car la surgélation permet d'allonger la viabilité de vos produits. Les aliments surgelés sont faciles à préparer et à doser, ce qui en fait la solution idéale pour les styles de vie actifs et modernes.

Notre poisson et nos fruits de mer sont pêchés à la bonne saison et surgelés sous quatre à huit heures.

Aussi nutritif que frais

Certains ignorent que les aliments surgelés peuvent être tout aussi bons d'un point de vue nutritionnel que les produits frais.

Nous surgelons rapidement nos produits afin d’éviter l’utilisation de conservateurs supplémentaires.

Lorsqu’ils sont stockés, les produits frais perdent leurs vitamines au fil du temps, tandis que la surgélation permet de conserver les vitamines et les minéraux. Ainsi, les légumes surgelés conservent mieux leurs vitamines au fil du temps. Le processus de surgélation n’affectant pas le goût et la texture, il n’a que des avantages.

 

*Food Waste Studie erhoben über 27 EU Staaten, Bio Intelligence Service Report der Europäischen Kommission, Technischer Report – 2010 – 054.